Le bus pour handicapés, devenu indispensable

Aller en bas

Le bus pour handicapés, devenu indispensable

Message par bertrand14 le Sam 14 Mar 2009 - 10:16

Salut à tous,
A l'occasion de la semaine du Handicap, le quotidien Ouest-France nous offres un coup de projecteur sur le transports de personnes à mobilités réduites qui sillonne les rues du Mans ainsi que son agglomération tous les jours. Bonne lecture ainsi qu'une bonne journée à tous Wink.

Le bus pour handicapés, devenu indispensable


  • "Francine utilise le service depuis 10 ans. Une aide précieuse qui lui permet notamment d'aller dans les collèges, pour sensibiliser les élèves au handicap".


Dans le cadre de la semaine du handicap, coup de projecteur sur le très précieux minibus pour personnes à mobilité réduite.

Reportage
Le minibus pour PMR (personnes à mobilité réduite), sillonne les rues du Mans et son agglomération tous les jours.


15 h, devant la sortie sud de l'hypermarché Carrefour : Jean-Pierre, le chauffeur, vient chercher deux usagers pour les raccompagner chez eux. Robert, en fauteuil, et Colette, son épouse, sont retraités et utilisent ce service depuis trois ans. « C'est un bon service, il y a plus de contact, on connaît le chauffeur, on a nos habitudes... »

Le bus, très peu pour eux : « Dans notre quartier, c'est surtout des vieux bus qui ne sont pas équipés pour les handicapés. Ou bien ce sont les chauffeurs qui, parfois, ne veulent pas s'embêter à baisser la palette pour le fauteuil. Alors sans le minibus, on ne pourrait pas... » juge Colette.

« Ce bus m'a vraiment simplifié la vie »

Un peu plus tard, le minibus se dirige vers le site MMA de la Californie, pour y prendre un autre usager. Arnaud, 41 ans, souffre de la maladie de Little, un syndrome très rare (entre 800 et 1 000 cas en France) dérivé de la poliomyélite. Il est prestataire de service sur le site MMA. En entrant dans le bus, à la fin de sa journée, claudicant, Arnaud l'assure : « Ce bus m'a vraiment simplifié la vie. »

Tous les jours, par tous les temps, le bus vient le chercher devant chez lui et l'emmène à la porte de son lieu de travail : « Ici, c'est une autre ambiance que dans le bus : globalement, dans les transports en commun, les gens se foutent des handicapés... Ici, on est à l'aise, on sympathise avec le chauffeur, on plaisante... »

Jean-Pierre, le chauffeur, confirme : « On parle de tout, sauf de boulot. Avec certains clients, on se tutoie... On est dans une relation de confiance et de proximité avec les usagers. »

Francine, 53 ans, d'Allonnes, souffre d'une maladie neuro-musculaire, forme de myopathie. Elle utilise ce service depuis 10 ans. « Il m'est impossible de prendre le bus car l'arrêt près de chez moi n'est pas adapté aux personnes en fauteuil. » Francine ne peut pas faire avancer son fauteuil. L'aide du chauffeur est donc précieuse : « Il y a beaucoup de professionnalisme chez les chauffeurs et les personnes qui gèrent le service. C'est un véritable taxi adapté et personnalisé pour le handicap de chacun. »

Très impliquée dans le monde associatif, Francine anime des opérations de sensibilisation au handicap dans les collèges. « Les élèves sont les adultes de demain. Les sensibiliser, c'est contribuer à faire évoluer leur relation aux personnes handicapées », estime-t-elle. Quand on lui demande son avis sur l'évolution des mentalités, elle est mitigée : « Bien sûr le regard des gens et les choses faites pour les handicapés ont évolué. Mais les a priori continuent, parfois, de persister ».

Goulven CONNAN.
Ouest-France
avatar
bertrand14

Nombre de messages : 60
Age : 40
Localisation : Caen - le Havre
Date d'inscription : 15/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/62839788@N04/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum