Avant la SETRAM, la COE

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par jean-françois le Sam 19 Jan 2008 - 17:26

leolelionceau a écrit:Moi j'avais vu ce PR 180.2 dans une casse sur la route de Paris, entre Connerré et Le Mans :


C'était un PR1802 de la SETRAM ? Quel dommage de le voir à côté de ces tas de débris Crying or Very sad j'espère que les derniers restant n'auront pas le même sort re Crying or Very sad

jean-françois

Nombre de messages : 77
Age : 31
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 13/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par jean-françois le Sam 19 Jan 2008 - 17:31

AMZERZO a écrit:Yes Sir ! Bleu et crème ; Couleurs aujourd' hui bien délavées du réseau Manceau de la C.O.E. (Compagnie Ouest Electrique) jusqu' en 1974 (?) et ancêtre de la SETRAM. Il s' agit d' un BERLIET PLR, le N°51, à la disposition de portes 442, immatriculé 51 GW 72.



Pendant quelles années ont circulé ces bus il n'y en avait pas qu'un !

jean-françois

Nombre de messages : 77
Age : 31
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 13/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par Cramos le Sam 19 Jan 2008 - 20:02

AMZERZO a écrit:Il suffisait juste de cerner l' endroit et d' y aller ensuite en voiture (J' habite en Seine & Marne !) et le voici :
Bravo! Mais il est dans un piteux état. Impressionnant.
avatar
Cramos

Nombre de messages : 548
Age : 38
Localisation : Paris, Michel Bizot
Date d'inscription : 06/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par Agora-L. 706 le Jeu 24 Jan 2008 - 20:58

jean-françois a écrit:C'était un PR1802 de la SETRAM ? Quel dommage de le voir à côté de ces tas de débris Crying or Very sad j'espère que les derniers restant n'auront pas le même sort re Crying or Very sad
Et pourtant, si. Et il n'en reste plus qu'un a detruire (343), les autres sont deja passes a la casserole.

_________________
A +.
avatar
Agora-L. 706

Nombre de messages : 1120
Age : 42
Localisation : Créteil (Val de Marne), le Mans
Date d'inscription : 14/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Avant la SETRAM, la COE

Message par Thomas72 le Ven 25 Déc 2015 - 20:07

Je vous propose un topic sur l'ancêtre de la SETRAM mais aussi pour partager les rares clichés que l'on peut trouver sur la toile...

Inventaire des bus de la Compagnie de l'Ouest électrique
31 • Berliet PLR-8 • 869 CQ 72 • Année 1956
43 • Berliet PLR-8 • 43 ET 72 • Année 1960
50 • Berliet PLR-8 • 50 GW 72 • Année 1963
51 • Berliet PLR-8 • 51 GW 72 • Année 1963
107 • Saviem SC10 • 107 KH 72 • Année 1967

Photos

BERLIET PLR-8 n°31 (869 CQ 72)
Sources photo : Auzeau.org et Amtuir.



BERLIET PLR-8 n°43 (43 ET 72)
Vu sur Forum Auto mais sans source précise malheureusement...


BERLIET PLR-8 n°50 (50 GW 72)
Vu sur Forum Auto mais sans source précise malheureusement...


BERLIET PLR-8 n°51 (51 GW 72)
Photos tirées de ce forum sur un autre sujet. Que reste-t-il de ce véhicule aujourd'hui ?



Dernière édition par Thomas72 le Lun 28 Déc 2015 - 21:30, édité 1 fois
avatar
Thomas72

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : -
Date d'inscription : 24/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par Agora-L. 706 le Sam 26 Déc 2015 - 22:35

Merci pour ces recherches et ces photos. I love you
Sur certaines, on a un léger aperçu du dépôt de la rue du Port, qui a précédé celui actuel de Piffault.
Thomas72 a écrit:BERLIET PLR-8 n°51 (51 GW 72)
Photos tirées de ce forum sur un autre sujet. Que reste-t-il de ce véhicule aujourd'hui ?

Si c'est celui qui est chez un casseur le long de la ligne S.N.C.F. de Paris, il y est toujours. Je me demande pourquoi il n'a jamais été détruit depuis le temps qu'il y est. Tant mieux, d'autant qu'il a même l'air de bien résister aux outrages du temps. De là à dire qu'il serait sauvable, je ne m'avancerai pas quand même...
Je ne sais pas si des associations de sauvegarde le connaissent, mais je vais essayer d'en prospecter.

_________________
A +.
avatar
Agora-L. 706

Nombre de messages : 1120
Age : 42
Localisation : Créteil (Val de Marne), le Mans
Date d'inscription : 14/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par tweetycr le Lun 28 Déc 2015 - 21:06

un petit lien narrant l'histoire des trolleybus au Mans dans les années 1940-1969
http://www.amtuir.org/06_htu_bus_trolley_france/liste_alpha_tb/le_mans/texte_tb_lm.htm
avatar
tweetycr

Nombre de messages : 186
Age : 44
Localisation : Sillé le Guillaume
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par Thomas72 le Lun 28 Déc 2015 - 21:29

Exact cyclops

Un autre bus de la COE, un Saviem SC-10 !


Sans source, j'essaie de retrouver...
avatar
Thomas72

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : -
Date d'inscription : 24/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par tweetycr le Lun 28 Déc 2015 - 22:01

Belle photo! J'avais oublié que les plaques d'immatriculation correspondaient avec les numéros de parc! Comment était ce possible?
avatar
tweetycr

Nombre de messages : 186
Age : 44
Localisation : Sillé le Guillaume
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par Thomas72 le Mar 29 Déc 2015 - 8:27

Avec les plaques FNI, il était tout à fait possible de demander une faveur en préfecture si tu connaissais le guichetier ! Après, ça ne correspondait pas à chaque fois pour autant, mais c'était assez souvent le cas, pour les CBM TDU 11 notamment.
avatar
Thomas72

Nombre de messages : 239
Age : 24
Localisation : -
Date d'inscription : 24/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par Lyon-St-Clair le Mar 29 Déc 2015 - 14:36

Le réseau de Nice était très coutumier du fait aussi, et ça a durée chez eux jusqu'en 2008 voir jusqu'à la mise en place du SIV.

Lyon-St-Clair

Nombre de messages : 89
Age : 20
Localisation : Caluire-et-Cuire
Date d'inscription : 17/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par Agora-L. 706 le Mer 30 Déc 2015 - 2:09

Thomas72 a écrit:Avec les plaques FNI, il était tout à fait possible de demander une faveur en préfecture si tu connaissais le guichetier ! Après, ça ne correspondait pas à chaque fois pour autant, mais c'était assez souvent le cas, pour les CBM TDU 11 notamment.
Les S.C.10, les C.B.M., les S.G.220 et certains des P.R.180M.I. que nous avions ont eu cet arrangement, cela s'est terminé en 1982 ou 1983.
Si le numéro d'immatriculation n'était pas celui du parc, les trois derniers chiffres l'étaient: si l'employé de la préfecture pouvait bloquer les numéros à venir dans la série pour les affecter à nos bus, je pense que le bon sens consistait a donner des numéros à quatre chiffres sans attendre les prochain "trois chiffres" à sortir, pas forcément très bientôt, d'autant que la marge de manoeuvre de l'employé préfectoral devait être limitée: possibilité de décaler de quelques jours tout au plus mais pas indéfiniment les numéros à attribuer. Je ne me souviens pas avoir vu de bus immatriculés avec trois chiffres seulement avec ce système de faveur. Après, il y en a eu, mais ils n'avaient rien à voir: exemple, les R312 401 et 402 qui étaient immatriculés 279 et 278SQ72, de tête, mais là, on était en 1988, donc bien après la fin de ces petites fantaisies, fort sympathiques d'ailleurs. Very Happy

Des exemples pour illustrer mon propos: prenons justement les Man (S.G.220) originels, arrivés en deux lots de trois et deux: 301, 302 et 303 respectivement immatriculés 8301, 8302 et 8303RE72; 304 et 05 immatriculés 2304 et 2305RF72. En effet, on n'allait pas attendre pour les trois premiers que les numéros 301, 302 et 303 RF72 arrivent pour les immatriculer, idem chez les deux autres, ou l'attente des 304 et 305RG72 n'allait pas arriver très immédiatement.
En 1998, on a vu les Agoras-L. 701 et 705 immatriculés 650 à 654VL72: on n'a pas pu attendre 50 numéros pour les enregistrer!

Après, je sais que dans l'ancien système, le numéro 5000 était systématiquement attribué à un véhicule de fonction préfectoral quand il y en avait un à immatriculer dans la série de lettres en cours, en revanche, si j'ai vu des numéros à deux chiffres, exemple 28SE72, je ne sais pas si les numéros à un chiffre (exemple 6RZ72) étaient attribués.

_________________
A +.
avatar
Agora-L. 706

Nombre de messages : 1120
Age : 42
Localisation : Créteil (Val de Marne), le Mans
Date d'inscription : 14/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par tweetycr le Mer 30 Déc 2015 - 8:24

Agora-L 706 a écrit:en revanche, si j'ai vu des numéros à deux chiffres, exemple 28SE72, je ne sais pas si les numéros à un chiffre (exemple 6RZ72) étaient attribués.

Petite explication de texte issue de Wikipedia:

"Pour des questions de lisibilité, les lettres I et O n'ont jamais été utilisées afin d'éviter la confusion avec les chiffres 1 et 0. Il y a eu cependant une exception avec la lettre O en février 1992 à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver d'Albertville pour les véhicules servant à transporter les athlètes et ceux du staff technique, qui portaient une immatriculation provisoire comprise entre 1 JO 7323 et 9999 JO 73 (JO pour Jeux Olympiques et 73 comme le numéro minéralogique de la Savoie).

La lettre U a été supprimée en novembre 1984 pour cause de confusion avec la lettre V sur les procès-verbaux de contraventions. Cette suppression s'est étalée dans le temps selon les départements jusqu'à ce qu'une circulaire de mai 1992 la rappelle. Le dernier U attribué en France dans la série normale a été le 9999 TU 45 en avril 1991.

Les nombres de 1 à 10 ainsi que celui correspondant au numéro de département (par exemple 24 VQ 24) ne sont plus attribués depuis octobre 1976.

Certaines séries sont systématiquement omises de la série normale dans tous les départements (SS – depuis quelques années, auparavant au choix de chaque département –, TT et WW), d'autres le sont à la demande de certaines préfectures et donc uniquement pour les départements demandeurs (ex. : PD, PQ, QQ, WC, etc.)24. De même, dans la Haute-Garonne, sur décision préfectorale, il n'y a pas eu de série AZF pour éviter de raviver le douloureux souvenir de la catastrophe de 2001 à la population du département. Le 10 février 2003, le numéro 999 AZE 31 a donc été suivi du numéro 11 AZG 3125.

Compte tenu de la taille normalisée des caractères figurant sur les plaques, les séries MMM, MMW, MWM et MWW ont été retirées car prenant trop de place."
avatar
tweetycr

Nombre de messages : 186
Age : 44
Localisation : Sillé le Guillaume
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la SETRAM, la COE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum